Jour 7 et 8 – Jordanie: 24 heures dans le désert de WADI-RUM

 Jour 7 : 7 janvier 2019

Départ du site de Petra pour le désert du Wadi Rum. Avec notre chance, nous crevons sur la route. Nous nous arrêtons dans une station essence qui possède un espace pour réparer et gonfler les pneus de camion.
Nous rencontrons Mohammed, il nous demande de patienter 10 minutes. Il retire complètement le pneu, il y avait deux gros clous à l’intérieur, normal qu’il soit à plat 🙂


Nous discutons un peu avec Mohamed et nous demande 3JD, complètement mérité pour la réparation. Il nous sauve la vie !

Nous arrivons à l’entrée du désert, nous laissons notre voiture au parking.
Nous faisons la rencontre de l’hôte de notre camp bédouin. Je vous laisse deviner son prénom ?
Mohammed 🙂

Lien @airbnb du camp bédouin ⇒ https://www.airbnb.fr/rooms/30756911?location=Bedouin%20Lifestyle%20Camp%2C%20Jordanie&adults=1&guests=1

Nous sommes au début méfiant et peu à l’aise suite à l’expérience avec les Bédouins dans le site de Petra mais Mohammed détend l’atmosphère et nous propose des activités à faire.

Le cousin de notre hôte nous fait la visite en Jeep pour 45 JOD par personne. Nous partons vers 13H30. Ce sont des paysages lunaires que nous découvrons, je comprends pourquoi beaucoup de film de science-fiction ont été tournés ici dont Seul sur Mars.

Nous visitons la dune Rouge, Jebel Khazali Canyon où réside de nombreuses inscriptions Nabatéennes, la petite et Grande Arche et pour finir sur un spot avec le coucher de soleil vers 17H. Nous avons la jeep pour nous.

Jebel Khazali Canyon et ses anciennes inscriptions Nabatéennes.


La Dune Rouge avec son panorama incroyable sur le désert.
Au sommet, on se croirait vraiment sur la planète Mars !



Petite arche



Après le coucher de soleil, nous nous dirigeons vers le camp Bédouin. Nous sommes seuls dans le camp, les chambres et les sanitaires sont tout confort.

Nous nous installons ensuite dans la grande tente autour du feu en compagnie de Mohammed. Nous apprenons que les soi-disant Bédouins de Petra ne sont pas des Bédouins. Les vrais Bédouins vivent dans le Wadi Rum.

Il nous explique qu’il possède 3 chameaux Foufou, chouchou et un autre dont j’ai oublié le prénom 🙂 Vous vous doutez bien lequel est le plus gentil des 3 chameaux. Ces chameaux vivent en liberté dans le désert. Il arrive que pendant 4 à 5 jours Mohammed ne trouve plus ses chameaux. Si c’est le cas, il les attend à leur source d’eau préférée pour les retrouver.

Nous discutons des problèmes des pays aux alentours, du comportement des touristes en fonction de leur provenance, de ses expériences passées avec les touristes. Ce fut un moment fort sympathique autour du feu. Le repas était délicieux tout comme le thé. Mohammed est au petit soin avec nous.


Il nous organise une virée en montgolfière pour le levée du soleil avec THE RUM BALLOON car en fouillant sur internet, c’est la chose à ne pas rater ici !

Toute les infos pour la montgolfière ici ⇒ https://www.facebook.com/Rum-Balloon-397160413811943/

Ne pensez pas avoir la wifi ici et l’électricité car elle s’arrête après minuit. Nous sommes coupés du monde et cela fait du bien.

Dehors les étoiles illuminent le ciel. Nous sommes seuls dans le désert. Il fait très froid, heureusement, Mohamed nous fournit 4 grosses couvertures. Il n’y a pas de chauffage dans la chambre et la température extérieur doit frôler les 0°C.

Ps:  » Il y a une chose qui vous sauvera la vie en voyage peu importe le pays : c’est le rouleau de papier toilette ! toujours en avoir un sur soi, dans le sac à dos, dans la voiture ou dans le slip, car en Jordanie dans les toilettes il n’y a pas forcément de papier. Sinon, chourre celui de l’hôtel 😀 « 

 

Jour 8 : 8 janvier 2019

Levés à 5H30. Mohammed nous attend à 6h00 pétante devant la tente. Nous sommes conduits à la montgolfière. Une petite vingtaine de minutes plus tard nous rencontrons notre pilote, Khaled, un tchétchène très expérimenté.


Nous sommes les seuls à nous envoyer en l’air au Wadi Rum mais aussi en Jordanie car il est le seul à avoir une montgolfière ici ! De plus, dans le Wadi Rum il faut une permission pour pouvoir y voler.

Nous sommes 9 passagers dans la nacelle, Khaled avec la vanne principale allume les bruleurs, la montgolfière prend de l’altitude lentement mais surement. Je suis focalisé à filmer mais c’est au bout de 2 minutes que je décroche de la caméra et que je réalise qu’on est vraiment, vraiment haut maintenant.


Le soleil se lève, le décor du désert s’offre à nous.
C’est un moment magique et calme. Le silence règne.


 Nous jouons avec les vents et courants pour monter, descendre en altitude et frôler les montagnes. Les sensations et les paysages sont indescriptibles.




Le vol dure environ 1h30.
Clémentine fait un malaise à 5 minutes de la fin du vol, Khaled est très professionnel et garde son calme. Un petit gâteau Jordanien et de l’eau lui redonnera l’énergie nécessaire.
Il nous explique que cela arrive à 1 personne sur 1000. Bah, ce sera l’heureuse gagnante 🙂

L’atterrissage se fait en douceur, au sol le 4×4 nous attend avec des gâteaux et du thé.
Après toutes ces sensations, rien de mieux qu’un petit encas hein !





Si vous allez dans le Wadi Rum n’hésitez pas à faire de la montgolfière. C’est une expérience incroyable et unique. Nous avons payé 130 JOD chacun en négociant le prix.

Nous prenons dans la foulée la direction d’Amman pour aller le lendemain à Jerash.
Malheureusement les mauvaises conditions climatique nous feront faire demi-tour.
On termine notre séjour au Zaman Ya Zaman Boutique Hotel, une chambre avec une disposition assez bizarre je trouve.
Accès rapide au toilette comme vous pouvez le constater sur la photo 😀
sans chauffage.. finalement le gérant très gentil, nous en fera cadeau.


Petit déjeuner impeccable, juste devant le théâtre Romain d’Amman. On en profite pour acheter des boites de gâteaux à ramener en France.

Le lendemain nous prenons l’avion vers la France la tête encore dans les nuages.

– Pour conclure, la Jordanie est un pays vraiment incroyable que je vous recommande, safe, pas trop touristique et riche historiquement.
– La population locale aime les touristes et nous le fait ressentir.
– Si vous aimez le Houmous, le taboulé et les plats à base d’agneau ou de poulet, vous serez servis !
– La nourriture est très bonne et très bon marché.
– Les routes sont en très bonne état ce qui facilite le déplacement.
– Les paysages sont très diversifiés, on passe de la mer, à des paysages très 
rocailleux jusqu’au sable rouge du désert.

 

⇓ La vidéo de notre road trip en Jordanie en ligne ⇓

 

Jour 1 et 2 Jordanie: Amman
Jour 3 – Jordanie: La Mer Morte
Jour 4 – Jordanie: Little Petra
Jour 5 et 6 – Jordanie: Visite du site de Petra

 

4 commentaires

Laisser un commentaire